Jack Kerouac

 

Bienvenue dans la partie du site Internet de l'Association des familles Kirouac inc. consacrée à l'auteur franco-américain Jack Kerouac (notes biographiques). Jack a laissé en héritage une œuvre littéraire que l'on dit tout à fait remarquable. Elle est connue mondialement et est maintenant étudiée dans plusieurs universités à travers le monde. Son livre le plus célèbre, On the Road, publié en 1957, est encore aujourd'hui vendu annuellement à plusieurs milliers d'exemplaires. Alors que Jack Kerouac fut prisonnier de l'alcoolisme durant la majeure partie de sa vie adulte, paradoxalement son nom signifie encore et toujours : liberté absolue, voyages sans aucune contrainte, grands espaces!

Généalogie

Tous ceux qui se sont intéressés le moindrement à Jack Kerouac savent que la quête de ses racines bretonnes et québécoises l'ont marqué profondément. Les travaux de recherches en généalogie effectués à l'initiative de notre association depuis 1978 ont enfin permis d'établir son ascendance Kirouac et son ascendance Lévesque qu'il a tant cherchées; ce qu’il n’aura malheureusement pas pu apprécier, étant décédé depuis 1969. Des recherches supplémentaires ont aussi permis de découvrir ses très probables racines bretonnes, de même qu'une abondante information sur plusieurs de ses ancêtres. Généalogie complète incluant les collatéraux du côté Kirouac.

Témoignages divers

La Société Radio-Canada diffusait, à l'occasion du 45e anniversaire de son décès, en novembre 2014, une série de quatre émissions radiophoniques sur Jack Kerouac intitulée Sur les traces de Kerouac. Notre association a été appelée à collaborer au deuxième épisode de cette série. Nous désirons remercier la Société Radio-Canada pour l'autorisation de permettre aux visiteurs de notre site Web d'avoir accès directement à cette série en cliquant sur les hyperliens ci-dessous.

De plus, la collaboration de l'AFK a aussi été sollicitée pour le livre qui fut publié à l'occasion de cette diffusion. D'une très belle présentation, ce livre est disponible gratuitement sur iTune. Un format PDF est aussi disponible sur notre site.

SUR LES TRACES DE KEROUAC (ICI RADIO-CANADA PREMIÈRE)

ÉPISODE 1 : PRÉFACE

ÉPISODE 2 : LE BAS-SAINT-LAURENT

 ÉPISODE 3 : LOWELL

ÉPISODE 4 : NEW YORK

Grâce aux hyperliens contenus dans les deux documents qui suivent, vous pouvez aussi visiter les lieux où a vécu la famille Kerouac à Nashua au New Hampshire et certains lieux où Jack a vécu ou qu’il a fréquentés à Lowell au Massachusetts. Vous visiterez Le Lowell de Jack Kerouac en compagnie d'un spécialiste de l'œuvre de Jack, monsieur Roger Brunelle de Lowell. De plus, le Révérend Stephen Edington vous fera visiter les lieux habités, ou fréquentés, par les grands-parents, les oncles et les tantes de Jack de même que par son père Léo et sa mère Gabrielle avant qu'ils ne déménagent à Lowell au début du XXe siècle (La famille Kerouac à Nashua). Cette deuxième série de vidéos à Nashua est cependant uniquement en langue anglaise puisque le Révérend Edington est unilingue anglophone.

Comme nous avons aussi eu la chance de rencontrer des personnes qui ont croisé Jack Kerouac à certains moments de leur vie, nous avons ajouté dans les paragraphes qui suivent divers liens vous permettant de lire les articles que nous avons produits grâce aux entrevues effectuées. De plus, lorsque nous avions en notre possession des images vidéo tournées lors de ces entrevues, elles ont aussi été mises en ligne.

Commençons par son petit-cousin, l'abbé Gérard Lévesque qui a rencontré Jack chez lui à Lowell en 1968. En décembre 1987, l'abbé Lévesque racontait aux membres de l'Association dans un article intitulé Mon cousin Jack Kerouac sa première et seule rencontre avec lui.

Monsieur Jacques Dumais, un résident de Saint-Antoine-de-Tilly (Québec), qui a été fasciné par le personnage lors de ses rencontres avec lui au Club Passe-Temps de Lowell au cours des années 1960, nous fait part de son appréciation de l'homme. Jack aimait bien l'entendre parler français; quant à lui, monsieur Dumais aimait écouter Jack faire le récit de ses voyages d'un bout à l'autre des États-Unis. Nous avons rencontré monsieur Dumais le 9 avril 2009 à Sainte-Croix-de-Lotbinière. Article sur cette entrevue Des extraits vidéo peuvent aussi être visionnés partie 1 de l'entrevue : 18 min 45 s) partie 2 de l'entrevue : 20 min 12 s). Apparaissent à l'écran, de droite à gauche, monsieur Jacques Kirouac, président fondateur de l'Association des familles Kirouac, monsieur Éric Waddell, géographe et responsable de l'Observatoire Jack Kerouac de l'AFK, monsieur André Kirouac, ancien président de l'AFK et Jacques Dumais. En voix hors-champ, on peut entendre J.A. Michel Bornais, responsable de la prise de vue lors de cette entrevue et ancien secrétaire de l'AFK, de même que François Kirouac, président actuel de l'Association des Familles Kirouac.

On retrouve ensuite, monsieur Roger Brunelle, Franco-américain tout comme Jack, et spécialiste de son œuvre. Bien qu'ayant entrevu  Jack à Lowell une seule fois et à la fin de sa vie, monsieur Brunelle a été profondément marqué par l'œuvre de Jack. Nous l'avons interviewé à Québec à l'automne 2012 lors du 25e anniversaire de la Rencontre internationale Jack Kerouac. Cette entrevue a été publiée dans Le Trésor des Kirouac : partie 1 et partie 2.

Une autre personne a aussi été marquée par sa rencontre avec l'auteur. Il s'agit du libraire breton Pierre LeBris (1918-2012), celui qui devint Ulysse dans Satori à Paris. Nous vous le présentons ici lors d’une entrevue (11 min) réalisée par le journaliste et auteur Hervé Quémener à l’occasion du passage d'un groupe de membres de notre association à Huelgoat à l'été 2000. Il y raconte son entretien avec Jack lors de son passage à Brest en 1965. (Voir aussi le verbatim de cette entrevue)

Un autre Breton, fort connu en France, a eu l'occasion de côtoyer Jack Kerouac lors d'un séjour aux États-Unis. Il s'agit du célèbre poète, chanteur et sculpteur breton, Youenn Gwernig (1925-2006). Cette entrevue (9 min 38 s.) a aussi été tournée à Huelgoat en juillet 2000 lors de la visite de membres de notre Association. Youenn Gwernig y relate sa première rencontre avec Jack Kerouac à Hyannis au Massachusetts et fait le récit des démarches qu’il avait entreprises pour l’accompagner en Bretagne à l’été 1967, voyage qui n’a jamais eu lieu. (Voir aussi le verbatim de cette entrevue)

Monsieur Pol Chantraine, écrivain, auteur-compositeur et journaliste québécois d'origine belge, a aussi rencontré Jack Kerouac à Montréal en 1967 lors de l'enregistrement de l'émission Le sel de la semaine. Avant son décès, monsieur Chantraine avait rédigé, pour les lecteurs du Trésor des Kirouac, ses souvenirs de l'émission que Fernand Seguin consacrait à l'auteur américain.

Pour compléter, et pour  les renseignements que les textes suivants contiennent sur Jack Kerouac, nous avons aussi choisi de vous présenter trois articles parus dans les pages du Trésor des Kirouac. Le premier, est intitulé Hommage à Jack Kerouac par Gerald Nicosia, auteur de Memory Babe, considérée comme la plus complète biographie de Jack Kerouac (voir aussi l'onglet Publications de ce site Web). Monsieur Nicosia collabore à la revue Le Trésor des Kirouac depuis 1994. Dans ce texte, monsieur Nicosia raconte comment  il est entré en contact avec l'univers de Kerouac. Dans le deuxième texte, intitulé Les contradictions dans la vie de Jack Kerouac, Gerald Nicosia parle de la « contradiction apparente qui existe entre le côté canadien-français de Kerouac et son habileté à s’adresser à toute l’Amérique, à se faire comprendre de tous, à décrire les États-Unis et même à en prédire l’avenir et comment un homme si imbu de sa nationalité, de son héritage ethnique, de sa petite ville, est devenu le porte-parole de tout son peuple, et comment il a réussi à rejoindre des gens de tout acabit : travailleurs, artistes, professeurs, jeunes et bien d’autres encore ».

Voici aussi un dernier article paru dans Le Trésor des Kirouac pour souligner la parution du livre One and Only par Gerald Nicosia, (voir l'onglet Publications de ce site Web). Il s'agit d'une critique du livre contenant une abondance de renseignements sur Jack Kerouac lui-même et intitulée : Mark Pattison a lu pour vous... One and Only. Mark Pattison est journaliste et un des représentants de notre Association aux États-Unis.

En terminant ces témoignages, nous vous invitons à lire un abrégé de l'allocution qu'a prononcée le Père Armand Morissette au Club des citoyens américains de Lowell à l'occasion de la visite des membres de l'ancien Club Jack Kerouac de Québec en 1986. Le Père Morissette, qui a très bien connu Jack Kerouac, y raconte ce qu'était pour lui Jack Kerouac et ce qu'il est devenu maintenant aux yeux de tous.

Documents filmographiques de Radio-Canada

En 1967, Jack Kerouac, déjà célèbre comme auteur, était invité à l'émission le Sel de la semaine produit par la Société Radio-Canada. En septembre 1987, le Club Jack Kerouac de Québec reprenait un article paru dans le journal Le Devoir du 28 octobre 1972 et publiait le verbatim de cette entrevue dans sa revue Les avant-dire de la Rencontre internationale Jack Kerouac, numéro 3 (pages 2 à 10).

Plus de quarante ans après son décès, Jack Kerouac continue d'alimenter les médias et est aussi populaire que dans les années 1960. À l'émission télévisée Tout le monde en parle, diffusée par Radio-Canada le 25 mars 2012, Pierre Nadeau, journaliste retraité, a raconté un souvenir d'une semaine passée à New York avec Jack Kerouac en 1959. Vous pouvez lire le verbatim de cette entrevue en cliquant sur ce lien :Jack Kerouac à New York en 1959.

Club Jack Kerouac

Fondé en 1984 par le Secrétariat permanent des peuples francophones, à l'occasion du XIIIe Salon international du livre de Québec, le Club Jack Kerouac avait pour objectif de faire connaître l'écrivain franco-américain et, à travers la lecture et la discussion de sa vie et de son œuvre, de faciliter le rapprochement entre Québécois et Franco-américains.

C'est ce Club Jack Kerouac qui, en 1987, organisa à Québec la Rencontre internationale Jack Kerouac, la première — et jusqu'à ce jour — l'unique rencontre cherchant à approfondir la dimension québécoise et franco-américaine de l'identité de l'auteur, rencontre tenue principalement en français. Il s'agissait alors pour les membres du Club de mieux cerner l'homme et ses écrits et d'explorer les relations Québec-Amérique. Rémi Ferland, un des administrateurs du Club, en a fait un compte rendu paru dans Voix et Images (vol. 13, numéro 3, (39) 1988, p 422-425) sous le titre : Enjeux de la Rencontre internationale Jack Kerouac.

Pour cet événement de 1987, l'Association des familles Kirouac avait aussi organisé, à l'intention des participants, une visite des lieux où sont nés le père et la mère de Jack Kerouac, Léo-Alcide Kerouac et Gabrielle Lévesque (voir l'article : À la recherche des racines de Jack Kerouac rédigé par Raymonde Kérouac Harvey paru en 1988).

Le club a été dissous en 1992 et, en 1997,  l'ensemble de ses archives a été confié à l'Association des familles Kirouac. En acceptant ce don, l'Association s'engageait à ce que ces archives ne soient jamais fractionnées, qu'elles demeurent au Québec et qu'elles soient disponibles aux fins de consultation. Ces archives illustrant les activités de gestion et celles liées à la mission du Club Jack Kerouac se composaient d'environ deux mètres linéaires de documents s'échelonnant de 1984 à 1992. Afin qu’elles puissent être facilement consultées, l'AFK en fit don à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (cote P922) en novembre 2009.

Célébration du 25e anniversaire du Rassemblement international Jack Kerouac en 2012

En novembre 2012, Québec/Kerouac 2012 soulignait le 25e anniversaire du rassemblement de 1987. À cette occasion, l'Association des familles Kirouac a été appelée à présenter la généalogie de Jack Kerouac aux participants réunis au Musée des Beaux-arts à Québec. Cette généalogie de Jack Kerouac et cette mythique ascendance noble à laquelle il fait référence dans ses écrits a donc fait l'objet d'une présentation PowerPoint à cette occasion.

Le Trésor des Kirouac a aussi souligné ce 25e anniversaire en publiant un rappel des événements dans ses pages de même qu'un compte-rendu en photos de Québec/Kerouac 2012.

Dans la même ligne de pensée qui nous a guidés pour faire ce don à BAnQ, l'Association a aussi numérisé les documents publiés par le Club Jack Kerouac entre 1987 et 1989. Nous sommes heureux de les rendre disponibles sur notre site Web :

Les avant-dire de la Rencontre internationale Jack Kerouac :
                        Numéro 1, février 1987
                        Numéro 2, avril 1987
                        Numéro 3, septembre 1987

N'importe quelle route :
                        Volume 1 Numéro 1, mars 1987
                        Volume 1 Numéro 2, juin 1987
                        Volume 1 Numéro 3, octobre 1987
                        Volume 2 Numéro 1, avril 1988
                        Volume 2 Numéro 2, automne 1988
                        Volume 2 Numéro 3, décembre 1988
                        Volume 3 Numéro 1, printemps 1989
                        Volume 3 Numéro 2, automne 1989

Galerie de photos de la Rencontre internationale Jack Kerouac à Québec en 1987

Écrits en français

Pour compléter ce dossier, monsieur Éric Waddell, responsable de l'Observatoire Jack Kerouac de notre association et directeur de la Rencontre internationale Jack Kerouac tenue à Québec en 1987, fait le point sur la saga des écrits en français de l’auteur, cette «quête de la dimension canadienne-française de l’identité de Jack» qui a débuté dès 1972 avec la publication du livre de Victor-Lévy Beaulieu, Essai-Poulet.

 



Accueil          L'association      Généalogie      Photos      Publications      Observatoires      Liens utiles      Activités à venir      Nous rejoindre